Article du journal Le télégramme, le 27mai 2013

Vendredi dernier, la pâtisserie « Au Petit Prince », dirigée par Maëlig et Émeline Georgelin, a ouvert une boutique au centre-ville, « une évidence, car des baldiviens venaient à Etel, notre première boutique créée en 2009 », soulignent ces deux enfants du pays, tout heureux de ce retour aux sources; à 34 et 29 ans, frère et sœur, ils forment un tandem performant à la tête d’une enseigne haut de gamme, qui propose des pâtisseries surprenantes et créatives telles que macarons irrésistibles, chocolats fins invitant au voyage, confiseries originales, spécialités bretonnes… Depuis bientôt quinze ans, Maëlig n’a cessé de progresser en travaillant dans des établissements de renom, France ou à l’étranger, décrochant ainsi de multiples distinctions. « En septembre 2012, les Relais Dessert International nous ont accueillis: cette association, qui regroupe les 80 meilleurs pâtissiers du monde, promeut l’excellence de la pâtisserie française et,… cerise sur le gâteau, Maëlig en est aujourd’hui le plus jeune membre », s’enthousiasme Émeline, chargée de la gestion de l’enseigne et de la vente de toutes ces saveurs aux couleurs variées, auxquelles, il faut bien l’avouer, il est bien difficile de résister!