Au Petit Prince, Émeline, cogérante et Mélodie. | OUEST FRANCE

Première étape : le biscuit viennois

Deux commerces de bouche se sont installés début novembre. Ils ont vécu leurs premières fêtes avec de belles surprises.

Le boulanger-pâtissier Au Petit Prince a prix la succession d’une institution, la boulangerie Bertic et le boucher-traiteur, la Boucherie de la presqu’île a remplacé le traiteur Patrick Lubiato. Ils ont été tout les deux très surpris par leurs excellents résultats, avec des ventes supérieures aux attentes.

Au Petit Prince, renfort des équipes

« Nous avons été très bien accueillis par la commune et les Belzois. Nos clients Étellois nous ont suivis et nous faisons la connaissance avec une nouvelle clientèle locale et des environs. Nous avons été très surpris par le dynamisme commercial de la ville. Notre chiffre d’affaires est supérieur à nos attentes, c’est une belle surprise qui dépasse nos espérances et pourtant, le salon de thé n’est pas ouvert », note Émeline, cogérante.

Devant le succès, l’équipe composée de douze salariés doit être renforcée. « Je recrute deux ou trois personnes pour répondre qualitativement aux attentes des clients, précise Émeline. La proximité de notre collègue Thierry Hafnaoui n’est pas une difficulté. Nous nous complétons, nous n’avons pas la même production, nous sommes complémentaires. »

La Boucherie de la presqu’île surprise

Prenant la succession du précédent traiteur en novembre, Antonio, le responsable du magasin a été surpris. « Nous ne nous attendions pas à autant de monde. L’équipe qui était présente les fêtes précédentes a trouvé que c’était plus calme que d’habitude. Après quelques semaines d’ouverture, les résultats nous surprennent. Nous avons présenté des nouveautés. Les clients sont contents, les retours sont bons. D’anciens clients qui ne venaient plus reviennent, c’est très bien. Nous allons continuer sur cette voie. »

Lire l’article