Valentin Le Nerse, chef chocolatier, avec une des deux gargouilles en chocolat qu’il a réalisées pour le Salon du chocolat à Paris. Pour donner l’effet pierre ancienne, il a utilisé du sucre semoule et poncé la pièce. | OUEST-FRANCE

Basée dans le pays d’Auray (Morbihan), la chocolaterie-pâtisserie Au Petit Prince participe au Salon du chocolat, qui débute à Paris jeudi 28 octobre 2021. Elle présentera ses créations, dont des sculptures géantes et une robe en partenariat avec la marque japonaise Hello Kitty.

Une robe en chocolat que portera Inès Vandamme, de l’émission de TF1 « Danse avec les stars », dans le cadre d’un partenariat avec la célèbre marque japonaise Hello Kitty. Pour le Salon du chocolat qui débute jeudi 28 octobre 2021 à Paris, Au Petit Prince fait fort.

« C’est incroyable, un honneur. Hello Kitty est une marque avec une aura exceptionnelle, souligne Maëlig Georgelin, créateur et cogérant avec sa sœur Émeline de la chocolaterie-pâtisserie morbihannaise. La chaîne de télé japonaise NHK viendra faire un direct avec nous sur le salon. »

« Un Graal dont je rêvais »

Née en 2009 à Étel, aujourd’hui basée à Pluvigner, où se situe son atelier, l’entreprise, qui emploie 55 salariés (contre 40 en novembre 2020), compte des boutiques à Aurayà Carnacà Baud, ainsi qu’à Locoal-Mendon et à Belz (avec salon de thé). Ce sera la deuxième fois, après 2019, qu’Au Petit Prince participe au Salon du chocolat. « Un Graal dont je rêvais, au milieu de tous les chocolatiers que j’admire », rebondit Maëlig Georgelin.

« Effervescence »

Un temps fort « très valorisant » pour Au Petit Prince. « Nous partirons à six au salon. » Important également « pour la dynamique » d’équipe, le salon insuffle « une effervescence dans l’entreprise ». Le rendez-vous constitue « un gros investissement, un tremplin, qui nous a permis d’avoir des contacts et des ventes vers l’Arabie saoudite et Tokyo », poursuit Maëlig Georgelin.

A Paris, Au Petit Prince présentera ses créations sur un stand de 25 m2 : spécialités chocolat comme les îlots de Saint-Cado (mariage de praliné de caramel et de crêpe dentelle), plateau dégustation de pâtisseries, bûche de collection pour Noël… Ainsi que de grandes sculptures en chocolat : une panthère noire, qui succède au rhinocéros confectionné en 2019 ; deux gargouilles de Notre-Dame pour un concours de selfies sur fond de toits de Paris.

Après un rhinocéros en 2019, Au Petit Prince emmène notamment une panthère au Salon du chocolat à Paris. | OUEST-FRANCE

Maëlig Georgelin, qui dédicacera son dernier livre Mes ateliers de pâtisserie, proposera des démonstrations avec Mercotte.

Bouchées Hello Kitty

La robe Hello Kitty sera assemblée à Paris. Sa base en tissu a été imaginée par une créatrice de Lyon (Rhône). Comment la marque japonaise a-t-elle connu Au Petit Prince ? « C’est un partenariat à sa demande. Le Salon du chocolat l’a orientée vers nous », raconte Maëlig Georgelin. Pour l’occasion, la chocolaterie-pâtisserie a aussi créé des bouchées en chocolat aux « goûts japonisants : pralinés sésame noir, pralinés yuzu, ganache chocolat au lait thé vert matcha ». Elles seront proposées au salon et dans ses boutiques morbihannaises.

« On poursuit notre développement, reprend le chef pâtissier-chocolatier. Participer au salon en fait partie. » Depuis plusieurs années, Au Petit Prince connaît une « très forte progression », à deux chiffres. A Pluvigner, la société termine l’extension de ses locaux. Ils passent de 450 à 950 m2, ce qui comprend la création d’une boutique ; elle sera prête pour les fêtes de fin d’année. L’investissement, « porté par l’entreprise seule », s’élève « à plus de 600 000 € ».

Les bouchées Hello Kitty imaginées par Au Petit Prince. Elles seront notamment distribuées par Inès Vandamme quand elle portera la robe en chocolat Hello Kitty. | OUEST-FRANCE

Lire l’article complet