Maëlig Georgelin (au centre) a reçu le prix entrepreunariat « starts et métiers » 2020 de la main des représentants de la chambre des Métiers et de l’artisanat du Morbihan. (Le Télégramme/Véronique Le Bagousse)

Installé depuis quatre ans sur la zone du Talhouët, à Pluvigner, Le Petit Prince aujourd’hui à l’étroit, investit et s’agrandit avec l’ambition de se tourner de plus en plus vers l’international.

La crise sanitaire n’a pas stoppé les ambitions de Maëlig Georgelin. Au contraire. « Globalement on s’en sort bien et l’on est plutôt chanceux. Nous avons profité de ce moment pour lancer les projets que nous avions déjà dans nos cartons. Nous avions les accords financiers et nous pensions que cela nous permettrait de prendre de l’avance pour être prêt à la sortie de la crise », assure le jeune pâtissier-chocolatier qui a reçu, jeudi 11 mars, le prix « Starts et métiers » de la chambre des métiers et de l’artisanat du Morbihan dans la catégorie entrepreunariat.

Lire l’article