Article paru dans le journal La Gazette le 10.04.13

Il revient aux sources

 

la gazette le 2novMaëlig Georgelin revient sur ses terres. Installé à Etel depuis quelques années avec sa sœur Émeline (qui a travaillé plusieurs années à la piscine), le baldivien ouvrira mi-mai une seconde boutique au cœur du centre-ville, 10 place Le Sciellour. « Revenir à Baud pour une boutique a toujours été dans notre idée. Ce retour aux sources est très agréable et nous sommes contents et fiers de contribuer au dynamisme de la ville de Baud. Notre père réside toujours à Baud et nous y comptons beaucoup d’amis, car nous avons passé toute notre enfance et adolescence dans cette commune », explique t-il. 
La boutique ouvrira avant la fête des mères. Maëlig envisage de marquer l’événement « avec la création d’un dessert, d’un macaron et d’un bonbon de chocolat exclusifs !  »

L’eau à la bouche

Le jeune homme nous fait déjà fondre d’envie ! Il proposera de multiples produits, tous plus tentants les uns que les autres… « Nous proposerons nos macarons, nos bonbons de chocolats, nos spécialités en chocolat Bonbon Tempête, Huîtres de la Ria, Ilots de Saint Cado, une large collection de tablettes de chocolat Grand Crus, une gamme de verrines pots et entremets glacés, notre gamme de confiserie ainsi qu’un univers cooking pour trouver tous les ingrédients adaptés pour faire de la pâtisserie à la maison. Nous proposerons aussi une collection de goûters et cakes originaux, de spécialités bretonnes et également dans un premier temps, une collection d’une douzaine de verrines gourmandes », énumère t-il.
Cette création va générer un emploi en CDI, « en espérant recruter une seconde personne dans le futur », ainsi qu’un à deux postes à la production.
Au Petit Prince s’est déjà fait un nom et se fait régulièrement remarquer par sa créativité. En 2009 Maëlig a reçu la médaille d’or des trophées de la gastronomie bretonne. Et il fait désormais partie du cercle des Relais Desserts International qui regroupe les 80 meilleurs pâtissiers au monde.